Pour preuve : les statistiques de ces deux dernières années, qui enregistrent une hausse de pas moins de 84 pour cent du chiffre d’affaires des perles noires. À tel point que maintenant les îles Cook s’estiment en mesure de surfer à nouveau sur cette vague favorable. Le gouvernement va remettre en selle son conseil national de la perle, un organisme chargé de réglementer toute la filière, mais aussi de contrôler la qualité des perles destinées principalement à l’export. Une mesure qui pourrait permettre aux perles des îles Cook de reprendre leur place sur le marché de la perle du Pacifique, d’autant que ces dernières années, d’autres pays de la région se sont aussi lancés dans la perliculture, comme par exemple Fidji, qui produit déjà des petites collections depuis cinq ans.

Flash d'Océanie

Vous souhaitez réagir ou commenter les articles du Pêcheur de Perles ? Ecrivez-nous en utilisant le formulaire de contact !