Cette taxe ne devait être supprimée qu’à raison de 2% chaque année depuis 2005 mais le gouvernement a estimé qu’il était temps de "rétablir l’équité avec les autres industries et commerces de détail dans le pays, et tout particulièrement dans le secteur des petites entreprises".

La profession estime que "le paysage national va s’en trouver changé de façon significative avec des produits devenus plus abordables pour les locaux et les touristes". L’importateur de perles de Tahiti Pierre Akkellian souligne que cette mesure vient se combiner avec une hausse considérable des métaux précieux. "Nos bijoux en perles vont voir leurs prix devenir très compétitifs et nous pensons que nous allons en vendre comme jamais".

Les bijoux canadiens, avec ou sans perles, restent soumis à la taxe générale de 15% sur tous les commerces de biens et de services au Canada.

GIE Perles de Tahiti

Vous souhaitez réagir ou commenter les articles du Pêcheur de Perles ? Ecrivez-nous en utilisant le formulaire de contact !