La coloration de ces perles de culture résulte d'un processus en deux étapes. Ron Greenidge d'Emiko Pearls International a bien voulu nous fournir des informations générales sur la société qui effectue cette opération.

La première étape consiste à retirer la couleur des perles de Tahiti sélectionnées. Cette étape est comparable à celle consistant à décolorer les perles Akoya. Lors de la seconde étape, la couleur est stabilisée. La société précise qu'il n'y a aucune opération de coloration ou de chauffage de la perle, et que la couleur brune de la perle est stable dans des conditions normales d'utilisation. Depuis la mise sur le marché de ces perles chocolat, Emiko Pearls International n'a rencontré aucun problème d'instabilité de la couleur des perles.

La nature exacte du processus reste secrète, et des études plus approfondies seront nécessaires pour établir des critères d'identification. Des recherches préliminaires indiquent qu'une observation attentive de la fluorescence UV aidera à identifier ces perles de culture par rapport à des perles de culture de couleur naturelle.

Gems & Gemology - The Quarterly Journal of The Gemological Institute of America, Volume XLI - Marisa Zachovay

Vous souhaitez réagir ou commenter les articles du Pêcheur de Perles ? Ecrivez-nous en utilisant le formulaire de contact !