Les premiers efforts d'exploitation, entre 1950 et 1960, ont permis d'obtenir une quantité significative de grosses perles de culture, atteignant jusqu'à environ 15 mm de diamètre, et provenant des îles Aru, dans la mer d'Arafura. Baptisées du nom du marché principal de la région, ces perles sont connues sous le nom commercial de perles Dobo.

L'examen de plusieurs perles de cette catégorie, allant de 9,2 à 15,3 mm de diamètre, a permis de déterminer une densité comprise entre 2,691 et 2,755. L'épaisseur de la nacre allait de 1 à 2 mm, ce qui, selon les normes des laboratoires européens, est un très bon résultat. Les perles Dobo sont produites par Pinctada maxima, l'huître à lèvres dorées. Selon des informations récentes, le commerce de la perle constitue actuellement une activité importante dans cette région.

La culture de soufflures sur des nacres de Pinctada maxima a commencé il y a plusieurs années le long de la côte de l'île Lombok, en particulier aux alentours de la très petite île Gili Air. L'examen de trois nacres provenant de cette région, avec en tout neuf mabe, a permis d'établir qu'elles étaient constituées d'un nucléus hémisphérique, composé de résine artificielle plutôt que de nacre ou de saponite. Ces soufflures de culture sont vendues sur les îles de Lombok et de Bali comme perles naturelles. Au premier coup d'œil, toutefois, elles ressemblent à des perles d'imitation car leur couche de nacre translucide est relativement fine et émet un éclat trompeur qui est le fait de la lumière reflétée par le nucléus artificiel. La gravité spécifique de ces soufflures est extrêmement faible, variant de 1,815 à 1,905.

Gems and Gemology

Vous souhaitez réagir ou commenter les articles du Pêcheur de Perles ? Ecrivez-nous en utilisant le formulaire de contact !