Lors de la création de perles nucléées, les producteurs utilisent en plus du nucléon de nacre un fragment du manteau pour stimuler la production de nacre. Le nucléon se couvre alors de nacre, d'où le terme "nuclée".

Cependant, lors de la création d'une perle de culture d'eau douce, seul un petit fragment du manteau (un morceau de la chair du mollusque d'environ 1mm de côté) est inséré dans la moule. M. Lore Kiefert, directeur du laboratoire de test de la American Gem Trade Association (AGTA), explique que le tissu provoque la croissance de la perle. Mais ce tissu se dissout et on n'observe alors plus de nucléon. "Dans le cas d'une perle de culture d'eau douce, sans noyau de nacre, la perle se forme finalement autour d'une minuscule cavité.

Pour être exact, les perles d'eau douce ne devraient donc pas être qualifiées de "nucléées", mais plutôt de "provoquées" ou "activée" par un fragment de manteau.

Des tests réalisés par le laboratoire de l'AGTA montrent qu'effectivement ce type de perles est constitué de près de 100% de nacre.

Au-delà de la terminologie se cache le sujet du coût des perles. Les perles fines - perles naturelles conçues lorsqu'un corps étranger s'immisce dans le mollusque, ne sont pas considérées comme "nucléées" et peuvent valoir plusieurs millions de dollars, en fonction de leur beauté et de leur rareté. Les perles d'eau douce de bonne qualité valent rarement plus de US$10.000.

Pour évaluer une perle fine, on se base sur les enchères. Gail Levine (Auction Market Resource) note qu'un collier edouardien à un rang avec une perle centrale de 7mm s'est vendu US$14.100 alors qu'un autre collier de la même époque constitué de perles plus grandes et plus rondes avec une perle centrale de 10mm s'est vendu à US$84.000

Gary Schuler, Vice Président et directeur du département bijoux de Sotheby's New York précise que les meilleurs colliers de perles fines valent entre US$80.000 et US$90.000. "Bien sûr, il y a aussi des colliers exceptionnels qui ont été vendus pour plus d'un million chacun", ajoute-il. Deux ont été vendu chez Chrsitie's, l'un à Londres, l'autre à Genève. "Ils comportaient de grosses perles, probablement de 10 à 12mm."

Comparés à ces prix très élevés, les perles d'eau douce d'origine chinoise de la meilleure qualité peuvent être considérées comme une très bonne occasion, puisqu'elle coûtent au bijoutier entre US$800 et US$1.000 par rang pour les plus petites tailles (8 mm à 10 mm) et souvent de US$5.000 à US$40.000 par rang pour les perles de plus gros diamètre (de plus de 10mm à 15mm).

Vous souhaitez réagir ou commenter les articles du Pêcheur de Perles ? Ecrivez-nous en utilisant le formulaire de contact !