Développement de la perliculture

L'état d'Australie Occidentale est le principal producteur de perles, suivi par le Territoire du Nord.

Centrée à Broome, sur la côte des Kimberley, l'industrie perlière d'Australie Occidentale existe depuis les années 1880, à l'origine comme source de nacre, et depuis les années 1950 comme productrice des perles des mers du Sud de la plus haute qualité. Les fermes perlières sont implantées du golfe d'Exmouth jusqu'à la frontière avec le Territoire du Nord.

A l'origine, l'industrie perlière dépendait de la collecte d'huître sauvages. Aujourd'hui, elle repose également sur les écloseries.

La pêche de Pinctada maxima sauvages et la gestion de leurs stocks est organisée selon un système de quotas individuels au sein d'un volume total prédéfini. 16 licences ont été délivrées, pour un total de 572 unités (une unité correspond à 1000 huîtres). Il existe également un quota de 350 unités pour les écloseries pour toute l'industrie. La croissance des jeunes nacres a lieu dans les fermes perlières, sur une surface totale de 184 milles nautiques carrés.

D'importants investissements en recherche et développement et des avancées technologiques constantes permettent à l'industrie perlière australienne de s'assurer la production de perles de culture de très haute qualité.

Chaque huître peut aujourd'hui être greffée trois fois au long de sa vie, produisant ainsi une perle tous les deux ans.

La culture de Pinctada albina à Shark Bay et de Pteria penguin dans la région de Pilbara apportent une production de perles variée en Australie Occidentale. Il existe également une industrie de la perle noire émergente basée sur la production de Pinctada margartifera dans les îles Abrolhos et à Shark Bay.

Des récoltes pilotes de perles noires des îles Abrolhos et des perles d'huître de Shark Bay ont montré que des perles de qualité acceptable peuvent être produites.

La valeur brute de la production de perles de Pinctada maxima en Australie Occidentale était estimée à 150 millions de dollars australiens en 200-01, à 175 millions de dollars australiens (AUD) en 2001-02 et à 200 millions AUD aujourd'hui.

Dans le Territoire du Nord, la production de perles de Pinctada maxima est évaluée à plus de 30 millions AUD pour l'année 2000-2001 (brut).

L'état du Queensland a produit environ 490 000 AUD de perles en 2000-01 et moins de 200 000 AUD en 2001-02. Ce chiffre diminue d'année en année (il s'élevait à 810 000 AUD en 1998-99). Il y a cependant eu quelques investissements récents, et il est probable que ce chiffre augmente à nouveau dans les années à venir.

Le Département de la Pêche de la Nouvelle Galle du Sud (NSW Fisheries) a récemment lancé avec succès l'implantation d'une ferme perlière à Port-Stephens pour produire des perles Akoya. Les huîtres Akoya sont cultivées dans des eaux plus tempérées (Japon, Chine...) qui correspondent aux conditions trouvées dans la Nouvelle Galle du Sud.

zones de perliculture en Australie

Australian Aquaculture Portal

Vous souhaitez réagir ou commenter les articles du Pêcheur de Perles ? Ecrivez-nous en utilisant le formulaire de contact !