L'initiative a été prise afin de préserver la population d'huîtres perlières du Golfe Persique dont le nombre a fortement chuté ces dernières années.

Le directeur du Département de la Pêche de Bandar Lengeh a fait appel à l'assistance et à l'attention des pêcheurs locaux face à cette restriction à caractère environnemental.

Hossein Rias a observé que « Bandar Lengeh est depuis des centaines d'années le centre de la pêche d'huîtres perlières de la région du Golfe Persique. »

« Les perles récoltées dans la région sont très recherchées. Chaque année, les plongeurs vont pêcher durant la saison estivale. Mais la réserve de mollusques s'est beaucoup appauvrie et la qualité des perles a baissé. » Les chercheurs de la station de recherche du Département de la Pêche des Mollusques du Golfe Persique basée à Bandar Lengeh ont eux-même constaté un déclin de la qualité et de la quantité de perles récoltées.

« Les experts ont annoncé qu'une activité trop importante de pêche mettrait en danger les réserves de perles dans le Golfe Persique, et ont ainsi conseillé d'interdire ou de restreindre l'activité de pêche des huîtres perlières. »

L'an dernier, 4 700 perles d'une valeur totale de 26,2 millions de rials (2 225 euros) ont été pêchées à Bandar Lengeh, soit une baisse de 97% comparé aux pêches des années précédentes.

Deux espèces de mollusques sont pêchées pour leurs perles dans les eaux du Golfe Persique jouxtant Bandar Lengeh : Pinctada margaritifera et Pinctada fucata.

D'après Hossein Rias, les pêcheurs de perles plongent jusqu'à 10 à 15 mètres en apnée pour chercher leurs trésors...

Islamic Republic News Agency (IRNA)

Vous souhaitez réagir ou commenter les articles du Pêcheur de Perles ? Ecrivez-nous en utilisant le formulaire de contact !