la société Coral Sea Pearls a débuté il y a deux ans et demi  elle a du obtenir une autorisation des autorités de l'état du Queensland et du gouvernement fédéral australien avant de pouvoir commencer son activité.

David Williams indique que Coral Sea Pearls espère combler une niche, les perles akoya de haute qualité et de grand diamètre, entre 8 et 10mm. "Les perles akoya de ce diamètre sont devenue rares, car l'industrie perlière japonaise est confrontée à des problèmes de pollution et de maladies qui l'empêche de produire de telles perles.

Une perle de 10mm de diamètre peut se vendre pour 50 dollars australiens (environ 30 euros) ou plus pour des perles vraiment exceptionnelles.

Coral Sea Pearls espère récolter jusqu'à 10.000 perles cette saison. Une récolte de 40.000 est prévue pour l'an prochain, avant que la ferme perlière arrive à plein régime, soit 250.000 perles chaque année.

David Williams, directeur de Coral Sea Pearls, ouvre une perle devant Tim Mulherin, ministre de l'agriculture et de l'industrie du Queensland

David Williams, directeur de Coral Sea Pearls, ouvre une perle devant Tim Mulherin, ministre de l'agriculture et de l'industrie du Queensland.

outils

A gauche, des coquilles de Pinctada maxima, l'huître productrice des perles des Mers du Sud, à droite des coquilles de Pincatda imbricata, l'huître productrice des perles akoya.

ABC Australia

Vous souhaitez réagir ou commenter les articles du Pêcheur de Perles ? Ecrivez-nous en utilisant le formulaire de contact !