Les principaux producteurs de l'archipel se sont regroupés en une guilde dont les principaux objectifs sont de valoriser au maximum leurs produits à l'exportation, en les traitant de manière groupée.

Ils entendent aussi, à terme, intégrer le processus de production en aval, en apprenant à confectionner les montures de perles et ainsi multiplier leur facteur de valeur ajoutée sur place, a expliqué à Radio New Zealand International, Brent Fisher, bijoutier de métier et fondateur de cette nouvelle guilde. " Si on arrive à faire ça, alors on pourra prétendre avoir les plus belles perles noires montées sur bijoux au monde ", a-t-il prédit.

L'an dernier, selon les statistiques officielles, le secteur de la perle noire aux îles Cook a enregistré une embellie inouïe depuis des années : une augmentation de pas moins de 84 pour cent en chiffre d'affaires à l'exportation, pour une valeur totale estimée à deux millions de dollars US. À moyen terme, les experts de ce secteur prévoient un maintien plus modeste de cette progression de l'ordre d'une vingtaine de pour cent par an. Il y a quelques années, la perle noire des îles Cook avait souffert d'une maladie que les experts ont alors attribuée à une algue parasite, qui avait porté un coup dur à toute cette branche d'activité et laissé de nombreux petits perliculteurs sans emploi.

Flash d'Océanie

Vous souhaitez réagir ou commenter les articles du Pêcheur de Perles ? Ecrivez-nous en utilisant le formulaire de contact !