Définition et informations générales

La dénomination «perles de culture de Tahiti» comprend les perles de culture de Tahiti de toutes qualités, le keshi, la demi - perle ou mabe et les biwas. La définition des ouvrages en perles fines ou de culture a été citée dans le chapitre I.1) Les exportations par secteurs d’activité, de ce présent bilan.

Les premières exportations de perles ont eu lieu en 1972. Depuis 1984, ce produit occupe le premier rang, en valeur déclarée, des exportations de la Polynésie française. La perliculture est la seconde source de revenus du Territoire (après le Tourisme) et représente 88,49% des exportations totales de produits locaux en 1999, contre 90,89% en 1998.

Depuis 1994, une partie des professionnels du secteur (GIE Poe Rava Nui, SPPP...) organisent chaque année à Papeete, des ventes aux enchères. Ils sont également présents dans un certain nombre de foires et salons internationaux. Le GIE « Perles de Tahiti » est quant à lui, chargé de la promotion de la perle sur un marché international extrêmement concurrentiel et en constante mutation.

Lire la suite