Des bijoutiers japonais ont commencé à transférer leurs élevages d'huîtres perlières au Viêt-Nam pour diminuer leurs coûts de production. Dans les eaux chaudes du Viêt-Nam, les perles grossissent plus vite qu'au Japon, le pourcentage d'échec est moindre, et la main d'œuvre est moins chère.

Lire la suite