Les sociétés spécialisées dans le traitement des perles de culture achètent la production des perliculteurs, et acheminent ensuite les perles dans des centres où elles seront traitées.

Les perles sont d'abord triées selon leur taille, leur forme et leur qualité. Elles sont ensuite percées ou demi-percées pour des boucles d'oreilles. Les perles sont enfin appariées puis montées sur un fil afin de faciliter la distribution vers les marchés de gros au Japon et à l'international.

Le marché de la perle de culture, toutes origines confondues (Japon, Chine, Polynésie française, Australie, etc.) dépasse 5 milliards de dollars (3,8 milliards d'euros) chaque année.

La dernière partie de la vidéo explique que les rangs de perles passent par un strict contrôle de qualité avant l'export. Il faut savoir que ce contrôle vise à empêcher les perle de trop mauvaise qualité de se retrouver sur le marché mondial. Les perles de qualité moyenne passent donc ce contrôle. De plus l'épaisseur de la nacre des perles n'est pas contrôlée ; des perles à la nacre fine peuvent donc se retrouver sur le marché mondial. Ces perles auront une durée de vie limitée. Nous parlerons plus longuement de ce contrôle qualité dans un article ultérieur.

Vous souhaitez réagir ou commenter les articles du Pêcheur de Perles ? Ecrivez-nous en utilisant le formulaire de contact !