Et puis enfin, il y a cette richesse que l'on ne trouve qu'en Polynésie et qui n'existe nul par ailleurs dans le monde et qui est la perliculture. Une perliculture qui porte très très haut le niveau de l'excellence en matière de beauté. Je sais que les ventes de perles au Japon qui représentent pour la Polynésie un revenu important, substantiel, croisse sans cesse et je m'en réjouis. Et bien, je dirais quelque chose de naturel à marier la perle blanche dont le Japon est le représentant le plus éminent et la perle noire de Tahiti. C'est pourquoi je souhaite que les efforts qui sont faits pour la promotion de ce produit de grand luxe soient couronnés de succès. Et je remercie ceux qui en Polynésie s'y consacrent.

Présidence de la République

Vous souhaitez réagir ou commenter les articles du Pêcheur de Perles ? Ecrivez-nous en utilisant le formulaire de contact !