De telles perles sont des hasards de la nature, mais ils amènent quelques questions. Pourquoi ne pas produire volontairement de telles perles ? Serait-il possible de suffisamment maîtriser la qualité d'une telle production pour la rendre économiquement viable ? Y a-t-il un marché pour ces perles bicolores ? Et pourquoi pas des perles issues de xénogreffes (ou hétérogreffes) ?

Des recherches dans ce sens ont déjà été effectuées par le passé (cf références ci-dessous), notamment sur des mollusques d'eau douce. Les résultats ont parfois été intéressants, parfois l'expérience a été un échec...

perle bicolore des îles Cook

Cette perles de 12mm x 8mm de diamètre est originaire des îles Cook.

perle bicolore de Tahiti

Cette seconde perle bicolore de 18mm de long est originaire de Polynésie française.

bibliographie:
Panha, S., Kosavititkul, P., 1997. Mantle transplantation in freshwater pearl mussels in Thailand. Aquaculture International 5, 267-276.
Wada, K. (1989) Allograft and xenograft mantle transplantation in freshwater pearl mussels. Venus 48(3), 174–190.

Un autre document de correspondance scientifique est disponible en ligne :
Homogenic and xenogenic implantation in pearl mussel surgery (Current Science, vol. 85, n°. 6, 25 septembre 2003)

photos via Pearl Guide Forum

Vous souhaitez réagir ou commenter les articles du Pêcheur de Perles ? Ecrivez-nous en utilisant le formulaire de contact !