Tuingariki Short, chargé de mission au ministère des ressources marines, a déclaré que, des 9.000 huîtres qui ont été greffées en 1992, 1 200 ont été perdues et que 36 pour cent seulement du reste ont produit des perles. Celles-ci devaient être vendues à un grossiste de Nouvelle-Zélande après classification et évaluation.

Un nouveau plan de gestion a été élaboré en vue d’accroître la production pour la prochaine récolte.

Extrait d’un article publié dans Pacific Magazine.

Vous souhaitez réagir ou commenter les articles du Pêcheur de Perles ? Ecrivez-nous en utilisant le formulaire de contact !