Il existe une forte demande de perles Akoya. Plus petites (6 à 10 mm de diamètre) que les perles blanches des mers du Sud, elles ont une forme considérée comme parfaite. La grande qualité des perles s’explique par l’excellente qualité de l’eau et la combinaison particulière de l’eau de mer et de celle de l’estuaire, au milieu des Great Sandy Straits, ainsi que par la fourchette optimale de température de l’eau, qui convient à la production de perles de grande qualité à partir d’huîtres Akoya.

Historique

L’huître perlière est une espèce indigène des eaux côtières d’Australie. Découverte il y a plus de cent ans, on la trouve sur les côtes, depuis l’État de Victoria jusqu’à Shark Bay, en Australie occidentale, en suivant tout le littoral nord du continent. Au début des années 90, avant la naissance de la perliculture, l’Australian Museum a repéré plusieurs peuplements indigènes d’huîtres perlières Akoya à Hervey Bay.

Une concession expérimentale d’élevage d’huîtres perlières a été aménagée à Port Stephens (Nouvelle Galles du Sud) en 1999. Cette expérience et d’autres essais montrent que cette ville était le site d’Australie orientale le mieux adapté, à l’époque, à la culture de perles Akoya de grande qualité, mais le Queensland vient d’apporter la preuve qu’il ouvre des perspectives encore meilleures.

Coral Sea Pearls table sur l’expérience et l’expertise acquise par Port Stephens Pearls pour développer la culture de perles Akoya au Queensland. La pureté des eaux du Queensland et la bonne circulation induite par les marées créent les conditions requises pour la production de grosses perles au lustre éclatant.

Le site d’élevage

L’aquaculture est pratiquée depuis longtemps à Hervey Bay, et des éleveurs expérimentés d’huîtres indigènes sont en mesure de faire bénéficier cette nouvelle activité de leurs compétences. La culture et la vente des perles devraient s’inscrire en complément de l’industrie touristique florissante de la baie.

Les huîtres perlières Akoya sont élevées sur quatre concessions maritimes de Hervey Bay. Elles grossissent dans des panneaux de filets sur ces sites qui offrent des conditions optimales pour la production de perles. Le site aménagé à terre sera utilisé pour l’entreprise perlicole située au port de plaisance d’Urangan.

Aspects environnementaux

Coral Sea Pearls sait combien la population apprécie la présence d’espèces marines sauvages, indigènes ou de passage, telles que baleines, dauphins, tortues et dugong, dans Hervey Bay. Ces animaux constituent une richesse naturelle importante pour la communauté, et témoigne de la qualité des eaux de l’estuaire.

Coral Sea Pearls a aménagé les concessions perlicoles de manière à minimiser tout risque que pourraient encourir ces espèces. Au cours de leur migration, les baleines ne risquent pas d’être prises dans les cordages, l’entreprise observant strictement les codes de pratique écologique sur ces sites de Hervey Bay. Les poches et panneaux d’élevage des huîtres sont suspendus par des cordages bien tendus, de manière à éviter que des poissons, des dauphins, des tortues et des dugongs, évoluant habituellement dans ces eaux, ne s’emmêlent dans ces dispositifs.

Un programme précis de surveillance constante de la faune est mis en place par le Ministère de l’environnement et du patrimoine. Coral Sea Pearls se félicite de détenir les seules autorisations attribuées par ce ministère à une entreprise d’aquaculture du Queensland.

Queensland Aquaculture News, n° 28, juillet 2006 via L'Huître Perlière

Vous souhaitez réagir ou commenter les articles du Pêcheur de Perles ? Ecrivez-nous en utilisant le formulaire de contact !