Sur cette première photo, on voit le poste de travail du greffeur : à sa gauche, des huîtres prêtes à être opérées, car il s'agit véritablement d'un opération chirurgicale. Dans le plateau central, une pièce de bois sur laquelle sont alignés les morceaux de manteau destinés à servir de greffon. Un récipient contient un liquide antiseptique pour limiter les risques d'infection de la plaie. Le greffeur va en effet inciser la gonade de l'huître pour y insérer d'abord un nucléus, petite bille de nacre (billes jaunes sur la droite du greffeur sur la photo), puis le greffon. L'opération dure une minute au maximum.

greffeur de perles

Sur cette seconde photo, le greffeur de perles insère le nucléus. L'outil de droite permet d'insérer le nucléus, alors que l'outil de gauche maintient l'incision pour faciliter l'insertion. L'opération est réalisée sur une huître perlière Pinctada margaritifera. Elle est similaire pour les autres espèces d'huîtres perlières. Pour les moules d'eau douce, l'implant ne contient qu'un greffon (pas de nucléus), et se fait dans le manteau.

greffe de perles

Enfin, sur cette dernière photo sont présentés les outils du greffeur de perles : la pointe qui tient le greffon, la "cuillère" qui permet d'insérer le nucléus, et le scalpel pour l'incision. Au centre, un morceau de manteau découpé en petits carrés prêts pour la greffe.

outils du greffeur de perles

GIE Perles de Tahiti

Vous souhaitez réagir ou commenter les articles du Pêcheur de Perles ? Ecrivez-nous en utilisant le formulaire de contact !