Techniquement, les perles bleues de Nouvelle-Zélande ne sont pas des perles puisqu'elles sont produites par une espèce d'ormeau (abalone en anglais) appelé Paua (Haliotis iris) en Maori (également connu sous le nom de Rainbow Abalone). Cet ormeau se trouve également aux Philippines.

Eyris Blue Pearls - perles bleues de Nouvelle-Zélande

Les coquilles de Paua sont utilisées depuis longtemps pour confectionner des bijoux. Leurs couleurs varient du vert ou du rose jusqu'au violet et au bleu. Certaines coquilles ont même des tons dorés ou carmins. Les teines foncées proviennent de couches de protéines intercalées entre les couches de calcium.

La nacre de Paua est en général utilisée pour des bijoux fantaisie, mais les perles hémisphériques (perles mabé) cultivées par la société Eyris Blue Pearl sont destinées à des bijoux plus haut de gamme. Les perles sont catégorisées en fonction de leur taille, lustre, surface et couleur. Les perles sont accompagnées d'un certificat d'authenticité.

La société Eyris Blue Pearls possède cinq ferme perlières dans les eaux néozélandaises. Leur première apparition "officielle" se fera au JCK Show qui aura lieu à Las Vegas début juin.

Le site du producteur : www.bluepearls.com - Eyris Blue Pearls

Coquilles de Paua - Haliotis iris

Vous souhaitez réagir ou commenter les articles du Pêcheur de Perles ? Ecrivez-nous en utilisant le formulaire de contact !