Ce rapport suggère le besoin d'un nom de marque commerciale pour la vente des perles des îles Cook et que l'appellation de « Perles Noires » n'est pas recommandée étant donné que la Polynésie française est connue pour ses perles noires.

À l'heure actuelle, les îles Cook ne compteraient plus que 40 perliculteurs sur les plus de 200 qui existaient au début des années 2000 et qui représentaient des revenus de plus de 10 millions de dollars australien par an, (700 millions de F cfp). Les normes de qualité ont été considérés comme un facteur important dans cette renaissance de la perle aux îles Cook par les intervenants de ce séminaire.

ABC Radio Australia

Vous souhaitez réagir ou commenter les articles du Pêcheur de Perles ? Ecrivez-nous en utilisant le formulaire de contact !