Devin Macnow, responsable des relations publiques pour la JPEA (Japan Pearl Exporters' Association), a indiqué que les bâtiments de compagnies importantes telles que Tasaki, Otsuki, Yamakatsu et Mikimoto ont échappé à des dommages importants. En revanche, le bâtiment où Golay Buchel est installé a subi d'importants dégâts.

Fabrice Dessaint, responsable du département perles de Golay, indique depuis New York que le lieu de stockage de leurs perles est toujours inaccessible.

Les perles de la dernière récolte sont en cours de traitement, et le tremblement de terre a inévitablement provoqué de la casse parmi les bocaux contenant les perles. Celles-ci devront à nouveau être triées. Le temps perdu est estimé de un à 3 mois.

allbusiness.com

Vous souhaitez réagir ou commenter les articles du Pêcheur de Perles ? Ecrivez-nous en utilisant le formulaire de contact !