Cette information est confirmée par M. Ilisoni Vuidreketi, responsable de la délégation commerciale de Fidji aux Etats-Unis. M. Ilisoni Vuidreketi indique que la commission travaille actuellement pour favoriser les rencontres directes entre acheteurs et perliculteurs afin d'assurer des échanges plus durable.

« Le message est très clair ;l'industrie de la perle a un important potentiel de croissance aux îles Fidji, et la délégation commerciale est prête à diriger les acheteurs potentiels directement vers les perliculteurs.

Nos perliculteurs ont cependant besoin d'aide pour accroître leur production. »

Le responsable de la délégation commerciale a ajouté que Mme Carolyn Ehret, bijoutière aux Etats-Unis, a été déçue par le faible volume de perles disponible lors de son récent séjour. Elle prévoit toutefois de revenir dans le futur.

« Nous basons nos objectifs sur la "Stratégie Nationale à l'Export". Les perles ont été identifiées comme une ressource qui possède encore un fort potentiel de croissance et de développement, mais qui nécessite encore une aide marketing et commerciale. » a indiqué M. Vuidreketi

Le Département de la pêche et le Groupe de travail pour le développement des échanges ont créé cette initiative pour le développement du marché de la perle noire en 1998 avec 10 fermes perlières, dont 4 sont la propriété d'étrangers et 6 opérées par des villageois sur l'île de Vanua Levu.

Fiji's Trade Commission to America

Vous souhaitez réagir ou commenter les articles du Pêcheur de Perles ? Ecrivez-nous en utilisant le formulaire de contact !