Certes, comme souvent en période d'incertitude générale, le microcosme de la perle à Tahiti bruisse actuellement d'une multitude de « rumeurs », plus folles les unes que les autres, d'autant qu'elles sont pour partie alimentées par une incertitude politique chronique qui sévit ici depuis 2004 et complaisamment propagées au reste du monde via Internet.

A cela vient s'ajouter une conjoncture économique internationale assez tendue, qui accroît les incertitudes et incite à l'attentisme : flambée des cours du pétrole ; envolée des prix des produits agricoles stratégiques ; faiblesses persistante du dollar et du yen face à l'euro ; échec des négociations du cycle de Doha à l'OMC, notamment.

Par conséquent, il eût été pour le moins surprenant que le GIE Perles de Tahiti n'ait pas été affecté par un contexte local et international aussi trouble et plein d'aléas et les administrateurs représentant des organismes professionnels de la perlicultures qui siègent au Conseil d'administration du GIE sont à juste titre très préoccupés par la mévente persistante du produit, de même que par la chute récurrente de ses cours.

Conscients des problèmes à résoudre et des responsabilités qui leurs incombent, ils ont donc décidé au mois de juin dernier de procéder à une réorganisation en profondeur du groupement, en même temps qu'ils ont fixé un programme d'activités pour le second semestre 2008, dont voici les composantes principales.

Au niveau de l'organisation du GIE Perles de Tahiti

Le départ de Martin Coeroli
Il a été voté en Conseil d'administration puis en Assemblée générale fin juin, de mettre fin aux fonctions de directeur général de M. Martin Coeroli, tout en reconnaissant l'excellent travail accompli par celui-ci pour bâtir et imposer au plan international une image de marque haut de gamme de la Perle de Tahiti. Mais le monde évolue sans cesse et très vite. Face à la montée en puissance de la concurrence, l'heure est venue de passer à une autre phase du développement de la promotion et du marketing de la Perle de Tahiti, et donc du GIE Perles de Tahiti. Dès lors qu'il s'agit de mettre en oeuvre une nouvelle orientation stratégique, ce changement de management constitue un acte de gestion courante dans toute entreprise.

L'intérim de direction
Afin de pallier le départ de Martin Coeroli, les administrateurs ont confié un intérim de direction à la directrice adjointe du groupement, Mme Merehau Anastas, épaulée dans sa tâche par un consultant bénéficiant de la confiance des membres du Conseil d'administration, bon connaisseur des problèmes de la perliculture en Polynésie française et spécialiste de la communication « corporate ». Il y a donc un pilote à la barre de la pirogue GIE Perles de Tahiti.

La finalisation de nouvelles orientations stratégiques
A eux deux, secondés entre autres par le reste de l'équipe du GIE, ils ont en particulier pour mission d'élaborer une nouvelle stratégie marketing, promotionnelle et de communication pour le GIE, ainsi qu'à repenser une organisation fonctionnelle nouvelle du groupement, qu'ils devront présenter aux administrateurs pour la fin du mois de septembre prochain.

Au niveau du programme d'activité 2008

La chute significative des ventes globales de perles de Tahiti sur le premier semestre 2008, qui impacte directement le niveau de financement du GIE via le produit de la taxe à l'exportation (DSPE), contraint le Conseil d'administration à réviser à la baisse son budget de fonctionnement de l'année en cours et à reconsidérer toutes ses activités de promotion sur l'ensemble de ses marchés. Il a de ce fait été décidé de :

Recentrer les moyens promotionnels sur nos trois marchés prioritaires, lesquels représentent environ 90% des achats de nos perles de Tahiti et sur lesquels le GIE a bâti des partenariats solides avec des associations bien établies de professionnels locaux de premier plan :

  • Au Japon, avec la Tahiti Pearl Promotion Society of Japan (TPJ), un partenaire historique et fidèle sur un marché majeur pour son approche culturelle de la perle ;
  • En Chine, avec la Tahitian Pearl Association of Hong Kong (TPHK), un nouveau partenaire sur un des marchés les plus offensifs et des plus prometteurs par le gigantisme de son potentiel,
  • Aux Etats-Unis, avec la Cultured Pearl Association of America (CPAA), association importante regroupant une quarantaine de professionnels américains du négoce de la perle, remise en fonction dès 2007 avec le soutien du GIE Perles de Tahiti.

Suspendre temporairement les activités promotionnelles du GIE sur les divers autres marchés, le temps de recadrer le budget 2008, de mesurer avec précision les retours sur investissements des opérations passées, et surtout de bien analyser les nouveaux marchés émergeants tels que l'Inde, Dubaï et les émirats arabes.

Finaliser une nouvelle stratégie marketing et promotionnelle pour le GIE, avec une politique de communication globale adaptée, caractérisée par une orientation plus opérationnelle à destination du client final, avec pour objectif d'accroître nos ventes et nos parts de marché.

Réorganiser pour 2009 l'équipe et le budget du GIE Perles de Tahiti, en fonction de cette nouvelle stratégie et approche opérationnelle, sur les divers marchés qui auront été retenus un critère d'accroissement des ventes de perles de Tahiti eu égard aux évolutions à venir du commerce des perles, des gemmes et de la bijouterie.

En conclusion

Les difficultés que traverse actuellement la filière perlicole en Polynésie française pourrait s'avérer être au final « un mal pour un bien » salutaire, pour autant que la réflexion entreprise par le gouvernement en vue d'une remise à plat de tous les problèmes afin d'élaborer un schéma directeur général de réorganisation du secteur de la perliculture puisse aboutir et trouver un consensus avant la fin de l'année 2008. Notre confiance dans l'avenir du produit est intacte, tant il est unique et exceptionnel en raison notamment de son essence 100% naturel. A ce titre, il constitue une « précieuse différence ». Nos perles sont un don de notre Mère Nature. Chaque perle de Tahiti est unique ; chaque client est unique. Il ne nous reste plus qu'à faire en sorte que chacune de nos perles rencontre son client.

GIE Perles de Tahiti

Vous souhaitez réagir ou commenter les articles du Pêcheur de Perles ? Ecrivez-nous en utilisant le formulaire de contact !