C’est à l’université nationale des Penghu (NPU) qu’ont été réalisés les travaux qui portent sur les techniques de culture de Pinctada margaritifera et Pteria penguin, deux huîtres perlières communes, afin d’abaisser les coûts de production.

La NPU vient de signer un protocole d’accord avec la société japonaise Ichimura, basée à Okinawa, au Japon, inaugurant une coopération sous les auspices du ministère des Sciences, lequel continuera de subventionner la recherche.

A terme, l’espoir est, pour les Penghu, d’accueillir un centre de production à grande échelle qui alimenterait en perles de culture peu onéreuses l’industrie mondiale de la joaillerie.

Pour en savoir plus : http://www.npu.edu.tw/

taiwaninfo.nat.gov.tw

Vous souhaitez réagir ou commenter les articles du Pêcheur de Perles ? Ecrivez-nous en utilisant le formulaire de contact !