Comme la plupart des acteurs de l'industrie de la perle de Tahiti, la société de Robert Wan est touchée de plein fouet par la crise et se voit contrainte de licencier une dizaine de salariés. D'autres mesures vont également être prises afin de réduire la masse salariale en limitant cet impact pour les salariés. La Dépêche de Tahiti cite notamment une incitation au départ à la retraite, une réduction sensible des salaires des cadres pendant un an, des contrats de travail raccourcis d’un an à neuf ans dans les fermes (avec mesures incitatives pour l’exploitation du coprah), la suspension partielle des greffes s’effectuant durant la saison la plus chaude et donc la moins productive, le reclassement de personnel dans d’autres sociétés du groupe, un accompagnement financier pour les départs négociés.

Retrouvez l'article complet sur le site de La Dépêche de Tahiti :
http://www.ladepeche.pf/fenua/economie/258-face-a-la-crise-de-la-perle-robert-wan-fait-front.html

Vous souhaitez réagir ou commenter les articles du Pêcheur de Perles ? Ecrivez-nous en utilisant le formulaire de contact !