Ce protocole a pour but de "mutualiser les moyens et les actions destinés à mieux défendre les intérêts de tous les perliculteurs, à mieux distribuer commercialement et à promouvoir un produit de qualité sur le " plan international dans le respect de chacun et des valeurs inhérentes à cette profession."

D'après le communiqué diffusé par les quatre syndicats et GIE représentés, à savoir Robert Wan pour le SPPP (syndicat professionnel des producteurs de perles), Philippe Chenne pour le SEPT (syndicat des exportateurs de perles de Tahiti), Georges Mataoa pour le SPMPPF (syndicat des petits et moyens producteurs de Polynésie française), et Elisabeth Moe pour le GIE Poe o Tahiti Nui.

Vous souhaitez réagir ou commenter les articles du Pêcheur de Perles ? Ecrivez-nous en utilisant le formulaire de contact !