Le GIE Perles de Tahiti affirme recevoir le soutien de 80% des perliculteurs, qui refuseraient "de dépendre des quelques gros producteurs et négociants cherchant à devenir les seuls opérateurs sur le marché et qui, dans ce but, avaient demandé et obtenu la suspension du DSPE, entraînant de facto la disparition du GIE Perles de Tahiti, privé ainsi de ressources".

Vous souhaitez réagir ou commenter les articles du Pêcheur de Perles ? Ecrivez-nous en utilisant le formulaire de contact !