Un des principaux axes passe par des "mesures draconiennes" afin de rétablir la confiance des marchés internationaux, ébranlée par "non-respect des règles de production des produits perliers par certains producteurs, et d’exportations frauduleuses en quantités importantes." d'après Aline Baldassari- Bernard, vice-présidente du SPPP. Ce nouveau groupement attend beaucoup d'une collaboration avec le Pays.

Vous souhaitez réagir ou commenter les articles du Pêcheur de Perles ? Ecrivez-nous en utilisant le formulaire de contact !