Oui mais voilà: nous avons appris que cette fameuse taxe a finalement été suspendue rétroactivement, jusqu'au 31 décembre 2009. Les fonds que le GIE attendait ne viendront donc probablement jamais... à moins que l'UDSP, qui réclame la démission du ministre de la perlicuture qu'on n'a pas beaucoup entendu dans toute cette affaire, ne recourre à nouveau au Conseil d'Etat, puisque Michel Yip l'a votée. On retrouverait alors le même scénario qu'en août dernier lors du vote de la première suspension du DSPE à l'origine de cet imbroglio.

La situation n'est pas non plus au goût de tous les acteurs du secteur. Ainsi, le Tahiti Pearl Consortium, composé on l'a vu du SPPP, SPMPPF, SEPT et du GIE Poe o Tahiti souhaite la suspension voire la suppression du DSPE, alors que les GIE Perles de Tahiti et Poe Rava Nui ainsi que le syndicat PPNPP imaginent plutôt son maintien, avec cependant quelques aménagements, comme un paiement à la pièce plutôt qu'au gramme, sur toutes les perles exportées plutôt que sur les perles brutes seules, une réduction du montant de la taxe et son reversement intégral au GIE Perles de Tahiti.

La suite au prochain épisode...

Vous souhaitez réagir ou commenter les articles du Pêcheur de Perles ? Ecrivez-nous en utilisant le formulaire de contact !