Depuis cinq ans, l’industrie de la perle noire subit une crise persistante et la dernière vente aux enchères, du mois de février 2001, n’a fait qu’aggraver un peu plus cette tendance inquiétante. Cette baisse des cours, qui commence à mettre en péril bon nombre de fermes, s’explique par une surproduction et l’exploitation de perles de mauvaise qualité et de petite taille.
La Polynésie française exploitait 575 kilos de perles en 1990.

Dix ans plus tard, 10.741 kilos ont été exportées, soit 18 fois plus !
Ce constat s’avère d’autant plus alarmant que les perles de qualité « A » sont, quant à elles, produites en quantité insuffisante. Cette situation, qui a entraîné une perte des confiances des acheteurs internationaux, a amené les professionnels du secteur à se tourner vers le gouvernement afin de trouver rapidement une solution consensuelle. Le 1er mars 2001, le Président du Gouvernement avait reçu leurs représentants qui avaient clairement exprimé leur souhait d’une implication plus forte du gouvernement.

Sans plus attendre, le Conseil des Ministres extraordinaire du mardi 6 mars a opté pour la création d’un « Ministère de la Perle » qui aura à charge de prendre les mesures adéquates pour réorganiser le monde de la perliculture et donner un nouvel élan au marché de la perle noire.
Le Président du Gouvernement deviendra le premier « Ministre de la Perle » de Polynésie française.

Dans le cadre de cet aménagement ministériel, le Ministère du Tourisme, jusqu’alors dévolu au Président du Gouvernement, revient à Nicole Bouteau qui devient donc « Ministre du Tourisme et de l’Artisanat ».

Depuis le mois de septembre 2000, Nicole Bouteau était conseiller technique chargé des questions touristiques auprès du Président du Gouvernement. Elle a été également, en 1995 et durant trois ans, chef du service de l’artisanat.
Avec le développement actuel de la pêche industrielle, Llewellyn Tematahotoa qui était Ministre de la Mer et de l’Artisanat est désormais en charge du lourd dossier de la pêche, en devenant « Ministre de la Pêche ».

Service du Commerce Extérieur de Polynésie française

Vous souhaitez réagir ou commenter les articles du Pêcheur de Perles ? Ecrivez-nous en utilisant le formulaire de contact !