La décision vient à la suite d'une visite à Tahiti de quatre jours de Kenong Li, le vice-ministre des douanes chinoises. Ce dernier a indiqué que les barrières douanières ont été effectivement levées le 30 juin dernier.

Jusqu'à présent, les exportateurs de perles noires de Tahiti vers la Chine devaient payer une taxe s'élevant à 30% de la valeur des marchandises afin d'entrer sur le marché chinois.

Au cours de sa visite, Kenong Li a rencontré Oscar Temaru, le président de Polynésie française récemment élu, le Haut-Commissaire Michel Mathieu et des industriels locaux.

La vanille et les produits de la mer sont également susceptibles de bénéficier de ce statut particulier a indiqué Kenong Li.

Vous souhaitez réagir ou commenter les articles du Pêcheur de Perles ? Ecrivez-nous en utilisant le formulaire de contact !