Créé en 1988, ce centre est basé à Rangiroa et accueille entre 11 et 24 candidats chaque année –les promotions de 24 stagiaires correspondants aux années fastes de la perle (1996 à 1999).

Depuis la crise de la perle, on constate une désaffection des jeunes pour cette filière qui s’explique par l’absence d’embauche à l’issue de leur formation et l’impossibilité de s’installer à leur compte, l’octroi de nouvelles concessions ayant été suspendus depuis 2001. De plus, les greffeurs chinois leur sont préférés en raison de leur faible coût.

Fort de ce constat, le conseil des ministres entend redonner toute son attrait à ce secteur. Il a donc invité le ministère de la Promotion des Ressources naturelles à travailler à un cadre incitatif d’insertion des jeunes diplômés du Centre de métiers de la nacre et de la perliculture dans le milieu de la perliculture.

Présidence de la Polynésie française - Conseil des Ministres

Vous souhaitez réagir ou commenter les articles du Pêcheur de Perles ? Ecrivez-nous en utilisant le formulaire de contact !