Le délégué de la Polynésie française, Thierry Teai, représentait le Pays à cette manifestation qui réunissait de nombreuses personnalités parisiennes ainsi que des figures emblématiques du cinéma et du spectacle, telles Claudia Cardinale ou Grace de Capitani.

Madame le député Béatrice Vernaudon étaient également présente en compagnie d’une partie des « Princes de la perle » dont, notamment, Robert Teriitehau et Rodolphe Vinh Tung.

Silvia Damiani, vice présidente du groupe familial de très haute joaillerie fondé en 1924 en Italie, recevait les invités à cet événement en l’absence de Martin Coeroli, empêché pour raison de santé.

Le Délégué précisait le rôle décisif de ces grandes maisons de luxe dans la promotion de la perle noire de Tahiti. La notoriété de ces établissements participant ainsi au positionnement haut de gamme de ce produit et donc à sa plus grande valorisation sur les marchés d’exportation. Il soulignait en outre que le producteur, premier chaînon de ce joyau, devrait également tirer partie de ces actions de communication.

Phare du luxe, le groupe Damiani basé à Milan, rival des grandes maisons françaises, est également implanté à New-York et à Tokyo. Il propose une gamme de bijoux composés avec des perles de diverses origines, dont la Polynésie mise en vedette spécialement lors de cette soirée.

GIE perles de Tahiti et Damiani

Présidence de la Polynésie française - Actualités

Vous souhaitez réagir ou commenter les articles du Pêcheur de Perles ? Ecrivez-nous en utilisant le formulaire de contact !