La taxation de la perle noire de Tahiti en Chine constitue l’objectif principal de cette visite. La perle était taxée à hauteur de 30 % depuis deux ans et cette disposition douanière contre-carrait les perspectives de développement de ce produit de luxe sur un marché chinois naissant.

"Ce sont de très bonnes nouvelles pour notre Pays" a déclaré le Président Temaru venu accueillir le vice-ministre chinois à sa descente d’avion. Le président de la Polynésie française a fait part de sa volonté de se rendre "le plus tôt possible" en Chine, après sa rencontre avec les autorités de l’Etat, en métropole.

Un déplacement en Chine revêtirait une importance d’autant plus cruciale que ce pays au potentiel énorme pour les investisseurs polynésiens envisage également d’exonérer l’entrée des produits de la mer l’année prochaine et de la vanille.
Enfin, Kenong Li devrait s’entretenir avec ses interlocuteurs polynésiens du "statut de destination autorisée" (SDA) de la Polynésie française. Cet agrément -délivré à ce jour par les autorités chinoises à 53 pays et territoires- permettrait à nos îles de recevoir les groupes de touristes chinois.

Présidence de la Polynésie française - Actualités

Vous souhaitez réagir ou commenter les articles du Pêcheur de Perles ? Ecrivez-nous en utilisant le formulaire de contact !