Ce projet propose de consolider le secteur de la perliculture autour de trois axes de travail :

  • une formation itinérante et continue d’un peu plus de deux ans sur la base du volontariat, est proposée pour apporter l’assistance technique aux producteurs. Le contenu des enseignements a été conçu pour répondre aux demandes des producteurs ;
  • la réalisation d’études scientifiques pour estimer la tolérance maximale d’un lagon exploité en perliculture sur 3 ans ;
  • des programmes complémentaires pour améliorer les connaissances sur le collectage ou encore pour évaluer l’impact sur la perliculture dans les atolls fortement exploités.

Une étude de marché international sera engagée pour vérifier l’évolution de la demande en perles de culture Tahiti et l’évolution des prix des ouvrages, pour analyser les circuits de distribution et les circuits de commercialisation, afin de proposer une stratégie commerciale cohérente.

Présidence de la Polynésie française - Conseil des ministres

Vous souhaitez réagir ou commenter les articles du Pêcheur de Perles ? Ecrivez-nous en utilisant le formulaire de contact !