"Nous explorons toutes les possibilitées, dont la technique de greffe sans nucléus (technique principalement utilisée pour les perles d'eau douce), et d'autres techniques impliquant des produits comme des ions métalliques, des enzymes, des stéroïdes et des hormones comme facteurs de croissance pour obtenir de meilleurs rendements et une réduction du temps de formation de la perle dans le mollusque", explique le Docteur N Sarangi, directeur de l'Institut Central d'Aquaculture en eau douce basé à Bhubhaneswar (Central Institute of Freshwater Aquaculture - CIFA).

Les scientifiques envisagent d'importer bientôt l'espèce Hyriopsis du Vietnam, une moule à haut rendement.

L'importantion est cependant sujette à une quarantaine stricte pour éviter d'éventuels déséquilibres écologiques similaires à ceux causés par le Tilapia et la jacinthe d'eau en Afrique du Sud et en Inde.

Les scientifiques indiens restent déroutés par les techniques de greffage développées par les chinois, qui leur permettent un rendement de 30 à 40 perles par mollusque sur une courte période de culture, alors qu'il faut au moins 18 mois à une moule pour produire une à deux perles dans un étang en Inde.

"Des écoliers greffeurs à temps partiel en Chine peuvent implanter jusqu'à 15 fragments de manteau à la fois dans une huître, alors que nous n'avons pas plus de 150 greffeurs en Inde" déplore le Dr Sarangi.

"Nos scientifiques sont cependant parvenus à un certain niveau dans la culture avec des implants de manteau (sans nucléus). Nous avons pu obtenir de minuscules crisaux constitutifs des perles sans parvenir à ce que ces cristaux forment des perles." indique le Dr J K Jena qui était responsable jusqu'à récemment du département perliculture du CIFA.

les scientifiques étudient le chaînon ou le facteur manquant - qui pourrait être une protéine - responsable de la liaison des cristaux, ainsi que le facteur jouant sur le temps de sécrétion de la nacre dans la moule.

Les scientifiques du CIFA ont démarré la culture de perles d'eau douce en Inde en 1988.

The Hindu

Vous souhaitez réagir ou commenter les articles du Pêcheur de Perles ? Ecrivez-nous en utilisant le formulaire de contact !