Le colonel à la retraite Tran Doan Thien, originaire du quartier Tan Binh de Ho Chi Minh ville, a été stationné le long de la côte centrale de la province de Ha Tinh pendant ses années de services. Il s'y est fait des amis parmi les pêcheurs et les perliculteurs.

A chaque fois qu'il découvrait une perle alors qu'il recherchait des huîtres pour sa consommation, Tran rêvait de produire lui-même des perles.

En 1985, il partit à la retraite et forma une équipe pour lancer une ferme perlière.

"Les choses n'étaient pas faciles à l'époque", explique Tran. "Nous n'avions aucune assurance du succès de nos efforts. nous avons dû faire des recherches, élever des huîtres et cultiver les perles, nous ne pouvions nous payer que des nouilles instantanées. J'ai même dû vendre ma moto."

"Tout le monde pensait que nous étions bizarre mais nous avons toujours été optimistes."

Après de nombreux essais et erreurs, l'équipe de Tran est parvenue à produire et à vendre de belles perles blanches.

Mais il ne s'est pas arrêté là.

Un indice noir profond

Tran Doan Thien se souvient qu'il a vu des perles noires de Tahiti dont les prix atteignaient cinq ou six fois le prix de perles blanches lors d'un voyage en France. La valeur de ces perles était due à leur rareté.

Il décida alors de cultiver la difficile perle noire. Malheureusement, ses efforts furent en vain, jusqu'au jour où, lors d'une discussion avec sa femme, une idée lui vint à l'esprit alors que sa femme lui souriait, révélant des dents d'un noir d'ébène. Le noircissement des dents a longtemps été une pratique populaire au Vietnam, qu'on retrouve encore chez de nombreuses femmes agées.

Les dents étant composées de calcium, tout comme les perles, Tran se dit qu'il pourrait changer la couleur de ses perles s'il parvenait à faire accepter aux huîtres des éléments différents.

Il modifia alors son processus de culture et de greffage et réussit à obtenir des perles noires de Sinanodonta jourdyi, une espèce d'huître originaire du Sud de la province de Lam Dong.

Ses perles noires sont récoltées après deux ans de culture suite au greffage. Une perle de 13 à 17mm est vendue entre US$1.000 et $2.000 (800 à 1.600 euros).

Secret d'état

A l'annonce que des perliculteurs du Vietnam sont capables de produire des perles noires de mollusques d'eau douce, des experts et des entrepreneurs du Japon, de Fance, de Taiwan et de Chine ont accouru.

Ils ont tous pu admirer et s'étonner des ces perles noires au lustre profond. Mais ils ont été encore plus surpris quand Tran a rejeté leur propositions commerciales qui s'élevaient au million de dollars.

Le colonel explique que sa méthode était un secret d'état et qu'elle ne pouvait être dévoilée aux étrangers.

Il a cependant promis de montrer à un nombre restreint de perliculteurs comment il produit des perles noires avec des mollusques d'eau douce si ces derniers s'engageaient à ne pas divulguer cette connaissance à des étrangers.

Tran Doan Thien

Le colonel Tran Doan Thien

Tuoi Tre via Thanh Nien Daily

Vous souhaitez réagir ou commenter les articles du Pêcheur de Perles ? Ecrivez-nous en utilisant le formulaire de contact !