Le propriétaire de cette ferme de culture, Nguyen Quoc Thinh, souhaite que cette année, la première récolte d'huîtres perlières permette de recueillir environ 20.000 perles globuleuses, multicolores et brillantes naturellement.

La culture des pintadines en eau douce est nouvelle, réalisée essentiellement en Chine et en Inde, où le développement des perles dépend de la variété et des conditions naturelles.

Suite aux premières cultures expérimentales, sur différentes variétés de pintadines, M.Thinh a trouvé que seulement trois espèces d'huîtres d'eau douce sont en mesure de produire des perles, dont celles à coquille noire ou verte. Ces trois espèces peuvent vivre à une profondeur de 1,5 à 2m sous l'eau, à une température d'entre 18 et 20 degrés, au pH de 6,5 à 7,5, et dans un environnement dont la teneur en oxyde est de 4mg/litre. Les plus belles huîtres perlières devront peser plus de 250 grammes.

M.Thinh a entrepris des études sur l'élevage des pintadines depuis une dizaine d'années, en premier lieu, dans des aquariums. En juillet 2003, il a louer 1.000 m² dans le lac de Dau Tieng pour la culture des huîtres perlières. Les investissements s'élèvent à 4,6 milliards de dôngs. D'ici la fin de l'année, il prévoit de transplanter 100.000 nouvelles huîtres perlières.

Au Vietnam, la culture des perles est considérée comme rentable au niveau économique. Les coquilles sont utilisées pour la mosaïque, les boutons des habits tandis que les perles sont évidemment en joaillerie, ainsi qu'en pharmacie. Une belle perle coûte une centaine de dollars.

Vietnam News Agency

Vous souhaitez réagir ou commenter les articles du Pêcheur de Perles ? Ecrivez-nous en utilisant le formulaire de contact !