pour contrecarrer une chute de 40% du prix des perles noires de Tahiti sur l'année écoulée - un risque important pour l'économie de Polynésie française, l'Assemblée de la Polynésie française a annoncé de nouvelles procédures inaugurées le 1er août. Ces mesures sont destinées à restaurer la confiance dans la valeur des perles de Tahiti au sein du marché et instaurent ainsi une nouvelle taxe, une épaisseur de nacre minimum et l'interdiction de l'export vers les îles Cook.

Lire la suite