Une lettre de cessassion de paiement a été signée mardi 22 octobre par Alfred Martin, président du GIE Perles de Tahiti. La trésorerie du GIE est en effet bien en-deçà des frais de fonctionnement à couvrir et des engagements faits auprès des partenaires japonais, chinois et américains. Alors qu'une liquidation judiciaire a été refusée lors de la dernière assemblée générale, la mise en redressement judiciaire a finalement bien lieu.

Lire la suite