Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche | le Pêcheur de Perles

Pêcheur de Perles

perles de culture et perliculture

Technique

Informations techniques sur les perles de cultures de toutes origines. Techniques de perliculture.

Vous trouverez sur cette page les derniers articles de la catégorie Technique. Pour retrouver les articles plus anciens de cette catégorie, sélectionnez un mois spécifique dans les archives.

Les scientifiques indiens travaillent dur sur le développement de nouvelles techniques pour la culture des perles avec un rendement amplifié sur une courte période pour combattre la concurrence chinoise très rude, qui a à ce jour capte un marché évalué à plusieurs dizaines de millions d'euros avec des produits moins chers mais de bonne qualité.

Lire la suite

Certains intervenants de la profession pensent que le terme "nucléé" est inapproprié pour décrire les perles de culture d'eau douce.

Lire la suite

perle chocolat - perle de TahitiAu Gem Show 2005 de Tucson (Arizona), la société Emiko Pearls International Inc. a présenté des perles de culture sous l'étiquette "Chocolate Pearls" (Perles couleur chocolat). Ces perles sont traitées pour obtenir cette couleur. Bien que ce type de perles chocolat existe depuis 4 à 5 ans, peu de professionnels les connaissent. Les tons varient du brun foncé à un brun-jaune léger. Les professionnels utilisent les termes "cuivre", "bronze" ou encore "miel" pour décrire ces couleurs. Ces tons ne sont pas naturellement présents dans les perles de culture de Tahiti. Le lustre de ces perles "chocolat" varie du satiné au métallique. Ces perles sont disponibles dans des tailles allant de 9 à 15mm, bien que de plus grosses perles aient déjà été produites. La production est limitée à quelques centaines de perles par mois car seules certaines perles de culture de Tahiti peuvent être traitées vec succès.

Lire la suite

On connaissait les huîtres perlières mais existent aussi, en eau douce, des moules perlières. La moule perlière (Margaritana margaritifera), aussi appelée mulette, présente une conjonction rare d'intérêts pour les naturalistes et les conservationnistes.

Lire la suite

Lors du Salon mondial de la montre et de la joaillerie de Bâle, en avril 2002, l'Institut suisse de gemmologie, SSEF, a reçu à analyser trois colis de "perles", de petite taille pour la plupart, de couleur gris-brun à gris foncé et rose.

Lire la suite

L’huître perlière, Pinctada margaritifera (Linné, 1758) var. cumingi (Reeve), productrice de perles noires, fait l’objet d’une aquaculture florissante en Polynésie Française. Cette jeune filière avec un chiffre d’affaire proche du milliard de francs se place, en 1998, au deuxième rang des productions aquacoles françaises.
Face à divers problèmes rencontrés par la profession (épisodes de mortalités) et en l’absence de connaissances scientifiques sur l’huître perlière et son milieu de vie, un vaste programme de recherche (le PGRN) a été développé, en choisissant comme site atelier l’atoll de Takapoto, haut-lieu de la perliculture en Polynésie Française.
Une thèse faisant partie intégrante de ce programme présente près de 4 ans de recherche finalisée sur le milieu de vie, l'écologie, la physiologie, la croissance et la reproduction de ce bivalve cultivé.

Lire la suite

Il y a trois ans, l'Institut de gemmologie d'Amérique (GIA) s'est lancé dans un projet qui aurait pour effet de changer la manière dont les perles sont achetées et vendues. Aujourd'hui, cet effort, c'est-à-dire la mise au point d'un système de description des perles qui uniformisera le langage employé par les négociants pour décrire leurs perles, en est encore au stade du polissage, a déclaré le Vice-président du laboratoire de gemmologie du GIA, à un séminaire organisé le premier jour du Salon international de la joaillerie à Hong Kong.

Lire la suite

Participer à une conférence de la World Aquaculture Society est toujours l'occasion d'en savoir un peu plus sur les activités aquacoles du pays hôte. Cela dit, dans le cas de la Chine, la taille de l'industrie aquacole est telle qu'elle n'a apparemment d'égale que la diversité des espèces qui y sont élevées. Deux jours ne suffisent pas à voir tout ce qui se pratique en ce domaine dans une seule province du pays, mais si c'est tout le temps dont vous disposez et si vous vous intéressez à la perliculture, une visite à Hainan s'impose.

Lire la suite