Les moyens à mettre en œuvre pour raviver l'industrie perlière dans cet archipel ont fait l'objet d'un séminaire de deux jours. L'Office de la perle des îles Cook (Cook Islands Pearl Authority), mis en place en 2006 pour tenter de fouetter une activité chancelante, a décidé d'organiser un débat ouvert aux perliculteurs, aux commerçants, aux exportateurs, aux bijoutiers et autres parties prenantes pour établir un plan d'action sur l'avenir de la perliculture. Deux consultants néo-zélandais ont soumis un rapport qui est au centre des discussions.

Lire la suite